27 mai 2021 : L’automne dernier, l’Association canadienne des annonceurs (ACA) a annoncé la formation d’un Comité sur l’évaluation multimédia dont la mission sera de répondre aux besoins des annonceurs par le biais d’une démarche structurée visant la mise en œuvre d’un système d’évaluation multimédia uniformisé à travers le Canada.

La mesure exacte d’audiences à travers plusieurs plateformes publicitaires permettra de calculer une portée et une fréquence sans duplication et, ultimement, de répartir plus efficacement les investissements média tout en offrant une meilleure expérience publicitaire aux consommateurs.

L’initiative de l’ACA est partie prenante d’un plan mondial dirigé par la WFA (World Federation of Advertisers) qui, l’année dernière, a élaboré une démarche structurée et une proposition technique centrées sur l’annonceur.

L’ANA (Association of National Advertisers) aux États-Unis et l’ISBA, l’association nationale des annonceurs au R.-U. s’affairent actuellement à mettre en œuvre les composantes communes à plusieurs pays pour une adoption ultérieure sur une base locale. Le code mis au point ainsi que toutes les étapes subséquentes du déploiement dans les marchés seront à source ouverte et accessibles à toute l’industrie, y compris au Canada.

Le Canada – Branché sur le monde pour mieux avancer localement

Le Comité sur l’évaluation multimédia de l’ACA, s’appuyant sur les apprentissages de la WFA, de l’ISBA et de l’ANA à l’échelle mondiale, entame maintenant le processus visant à déterminer ce à quoi pourrait ressembler le développement et la mise en œuvre d’une solution au Canada.

Pour être à la hauteur des ambitions de la WFA et conformément aux principes mis de l’avant par celle-ci, la solution devra répondre aux besoins des annonceurs en leur fournissant des mesures du début à la fin d’une campagne, sur une base continue et exhaustive, pour tous les médias numériques et pour l’ensemble de l’entonnoir de conversion marketing. Elle optimisera les mesures à travers tous les canaux, réduira les pertes en termes d’investissements média, améliorera la mesure des résultats et, de ce fait, maximisera le RCI et suscitera une plus grande responsabilisation. Qui plus est, les consommateurs jouiront d’une expérience publicitaire améliorée sans excès de fréquence et les annonceurs disposeront de données valables tout en respectant la vie privée des consommateurs puisqu’aucune réidentification de ces derniers ne sera possible.

Les principes d’envergure de la WFA.

Besoins des annonceurs : MESURES DU DÉBUT À LA FIN D’UNE CAMPAGNE - Planification/Création de rapports/Optimisation; SUIVI CONTINU ET EXHAUSTIF - Sans taggage, capture constante de données, toutes campagnes, tous médias; MESURES GLOBALES - TV et tous médias numériques (y compris vidéo + autres formats); MESURES INTÉGRALES - Mesures multidimensionnelles des extrants et des résultats pour l’ensemble de l’entonnoir de conversion marketing. | Exigences de l’industrie : PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE - Respect pour le consommateur et aucun risque de réidentification; MESURES ÉQUITABLES ET OBJECTIVES - Service neutre avec mesures comparables; CONFIANCE ET TRANSPARENCE - Consignation par le biais de vérifications régulières; PUBLICITÉ ET CONTENU - Mesure de l’efficacité des publicités et du contexte ou du contenu éditorial

Le Comité sur l’évaluation multimédia de l’ACA est actuellement composé de membres représentant 11 annonceurs nationaux canadiens.

  • Judi Hoffman, directrice média, P&G Canada, présidente du comité
  • Judy Davey, vice-présidente, Politiques média et ressources marketing, Association canadienne des annonceurs, représentante de l’ACA
  • Joy Ghosh, directeur principal de marque, Marques mondiales, Molson Coors, membre du comité
  • Robin Hassan, directrice, Marketing intégré et transformation numérique, Unilever Canada, membre du comité
  • Stacey Najman, chef de marque, Toyota Canada Inc., membre du comité
  • Nicolas Poitras, vice-président, Marketing communications, Bell, membre du comité
  • Mike Sherman, directeur, Média et optimisation des données, L’Oréal Canada, membre du comité
  • Siddharth Subramaniam, directeur, Stratégie média et exploitation, Nestlé Canada, membre du comité
  • Alain Tadros, vice-président, Marketing Québec, Metro Inc., membre du comité
  • Jenny Thorne, directrice, Expériences consommateurs intégrées, Smucker Foods of Canada, membre du comité
  • Marie Tsang, directrice, Médias numériques, PepsiCo Canada, membre du comité
  • Melissa Williams, directrice principale, Média, CIBC, membre du comité

L’ACA souhaite voir cette solution découler d’une collaboration de toute l’industrie, donc en allant de l’avant, le Comité sur l’évaluation multimédia sollicitera le concours d’autres intervenants de l’industrie, y compris des annonceurs, diffuseurs, éditeurs numériques, agences, firmes de mesure d’audiences et autres parties intéressées.

Cet été, le Comité commencera à élaborer un plan directeur canadien basé sur les initiatives et les apprentissages de la WFA, de l’ISBA et de l’ANA, mais en les adaptant à l’écosystème média canadien. Un projet pilote devrait être annoncé à la fin de 2022.

Pour souligner l’importance de cette initiative, l’ACA cherche actuellement à pourvoir un poste à temps plein. Cette personne sera totalement dédiée à l’initiative et en assurera le leadership sur une base quotidienne. Vous trouverez tous les détails du poste sur le site web de l’ACA.

Les annonceurs désireux d’en apprendre plus concernant cette initiative ou de participer à un groupe de travail sont priés de contacter Judy Davey, v.-p., Politiques média et ressources marketing, ACA.