Pourquoi les notes et commentaires en ligne sont-ils si importants pour les marques?

23 mars 2020 | Denis Hancock, vice-président, Stratégie, BrandSpark

Augmenter la valeur de la marque est un objectif clé pour la plupart des annonceurs. Si les critères d’évaluation peuvent varier, le but ultime, lui, reste le même pour tous : renforcer la marque pour accroître les probabilités que les consommateurs en choisissent les produits ou les services de préférence à tous les autres choix qui s’offrent à eux. Y réussir, idéalement en augmentant au passage la confiance envers la marque et le nombre de recommandations, entraîne en règle générale le succès commercial.

L’évolution constante des technologies et des plateformes change la façon dont les consommateurs évaluent les marques. Cela se répercute aussi sur les moyens dont les annonceurs disposent pour les influencer, ce qui a évidemment des conséquences pour la valeur de leurs marques. BrandSpark considère que les notes et commentaires en ligne sont essentiels, même si souvent, on ne leur accorde pas toute l’attention qu’ils méritent.

Leur importance vient du fait qu’ils ont fondamentalement modifié la façon de calculer la valeur des marques, plus particulièrement en reléguant à l’arrière-plan la fonctionnalité des produits et services que les marques avaient l’habitude de communiquer, et en faisant perdre aux annonceurs une grande part de leur contrôle sur le calcul de la confiance envers leurs marques.

Lire la suite

La source des échantillons en ligne est importante : les panels ne sont pas tous égaux

11 mars 2020 | Ed Morawski, président-directeur général, Angus Reid

Dans le monde numérique d’aujourd’hui, les panels en ligne constituent un moyen économique et souvent essentiel de cueillette de données de recherche par voie de sondage Internet. On n’a qu’à définir les caractéristiques du public visé (« l’univers ») et le nombre de répondants requis pour répondre à ses objectifs et le tour est joué : on lance un sondage ciblant l’échantillon choisi. Interroger quelques centaines de Canadiens fournira ainsi une réponse représentative de la population du pays. Malheureusement, tout n’est pas si simple et le processus comporte plusieurs risques…

Lire la suite

La recette secrète des marques les plus influentes

27 février 2020 | ACA Team, Association of Canadian Advertisers

Devant une salle comble de près de 400 marketeurs au Centre Globe and Mail de Toronto, Steve Levy, directeur général d’Ipsos, a présenté les conclusions de l’étude Most Influential Brands in Canada 2019.

« Ces marques sont dominantes, persuasives, importantes et prépondérantes. Elles atteignent ce statut parce qu’elles se montrent exceptionnellement habiles à créer des liens avec les consommateurs canadiens », expliquait-il en décrivant les marques figurant sur sa liste.

L’étude d’Ipsos, qui en est à la neuvième édition annuelle, a eu lieu dans 16 pays et a évalué plus de 100 marques. Pour ce faire, on a interrogé un échantillon représentatif de près de 35 000 personnes, dont 6 000 Canadiens.

Voici les 10 marques les plus influentes au Canada en 2019 :

Lire la suite

Cinq conseils pour créer une grande campagne d’affichage

11 février 2020 | Équipe de l'ACA, Association canadienne des annonceurs

Le numérique a beau prendre de plus de place dans notre monde, l’affichage publicitaire continue de bien performer.

Lors d’un récent webinaire de l’ACA, Lara Menzies, directrice du marketing du Bureau canadien de marketing et d’évaluation de l’affichage (COMMB), a présenté des données sur la croissance et sur l’efficacité de l’affichage publicitaire ainsi que cinq conseils pour créer des campagnes d’affichage percutantes.

Au chapitre de la croissance, les budgets mondiaux de l’affichage publicitaires ont connu une augmentation moyenne de 7,5 % pour chacune des neuf dernières années, atteignant 56 milliards $ en 2018 selon PQ Media. Au Canada, cette hausse est de 5 % par année pour l’ensemble de l’industrie, dont le chiffre d’affaires (audité et non audité) s’est élevé à 745 millions $ en 2018. On estime que celui-ci devrait grimper à 825 millions $ en 2019.

« L’une des raisons expliquant la croissance continue de l’affichage publicitaire est qu’il s’adresse aux consommateurs dans le monde réel, alors qu’ils sont alertes et attentifs, expliquait Mme Menzies.

Lire la suite

Ne désavantagez pas votre marque : arguments en faveur d’un retour à la publicité de marque

28 janvier 2020 | Laura Baehr, v.-p., Marketing, thinktv

Plusieurs sujets ont accaparé l’attention en marketing au cours de 2019, notamment la confidentialité des données, l’intelligence artificielle et la responsabilité sociale. Le concept qui pourrait cependant avoir le plus d’impact sur les plans marketing et sur les choix créatifs en 2020 est le retour à une publicité de marque (et la mise de côté d’une approche à court terme).

Les experts en efficacité de la publicité, Les Binet et Peter Field, ont été les premiers à énoncer la règle désormais omniprésente du 60/40, selon laquelle pour être efficace, une marque devrait consacrer 60 % de son budget média à la publicité de marque à long terme, et 40 % de ce dernier à la promotion des ventes à court terme*. Leurs travaux les ont aussi amenés à conclure que : Une approche à court terme mine l’efficacité de la publicité. Or, comme le nombre des campagnes à court terme a augmenté, l’efficacité des campagnes publicitaires a diminué de façon constante…

Lire la suite

Résultats gonflés : comment WhiteOps a découvert l’infiltration des robots dans les données de conversion

17 décembre 2019 | Chris Williams, vice-président, Marketing numérique, ACA

« La réalité est souvent inexacte » — Douglas Adams

Les médias numériques promettaient la précision, ils ont plutôt livré des résultats gonflés comme un ballon. On sait depuis longtemps que les données des médias numériques sont sujettes à des distorsions causées par l’achalandage robotique. Or, WhiteOps, une firme de cybersécurité qui lutte depuis longtemps contre la fraude, vient de découvrir que les données de conversion sont vulnérables elles aussi. Ces données forment la base de l’analyse du rendement des dépenses média comme les attributions multipoints.

Lors d’un récent webinaire de l’ACA, Dan Lowden de WhiteOps, a montré comment les robots réussissent à infiltrer des activités promotionnelles comme les réservations d’essais routiers ou les demandes de crédit qui servent à calculer l’efficacité des médias et le coût par vente. De plus, comme les annonceurs reciblent leurs campagnes pour allouer plus de budgets aux consommateurs ayant démontré de l’intérêt envers leurs produits, ce phénomène est perçu comme une hausse du nombre de clients potentiels qui ne se convertissent jamais en ventes.

Lire la suite