Toutes les tactiques employées par les leaders du marketing dans les médias numériques n’ont qu’un seul but : créer de nouveaux liens et attirer des clients potentiels. Le problème, c’est que plusieurs des tactiques utilisées par les annonceurs créent un achalandage qui paraît humain mais qui ne l’est pas. Jusqu’à 35 % de l’achalandage est, en effet, d’origine robotique – des créations logicielles trompeuses.

Dans ce webinaire, le chef des services marketing de White Ops, Dan Lowden, révèlera la menace invisible du trafic robotisé et montrera comment ces logiciels sophistiqués volent littéralement les budgets marketing des annonceurs. Tout en examinant la provenance de ces robots, il présentera des astuces qui permettront de régulariser votre taux de conversions et attirer de nouveaux clients.

Conférencier : Dan Lowden, chef des services marketing, White Ops
Date : Le jeudi 21 novembre 2019
Heure : 11:30 -12:30 HE

Veuillez noter que le webinaire se déroulera en anglais.

Reservé aux membres :

Écrans de la présentation

Vidéo de la présentation

 

Si vous avez des questions ou avez de la difficulté à vous inscrire, veuillez contacter Davina Wong : 416-964-3805 p. 1007
 

Dan Lowden
Dan Lowden, chef des services marketing, White Ops
Dan Lowden occupe des postes de direction en marketing technologique depuis plus de 20 ans. Il a aidé plusieurs grandes marques comme des petites entreprises en croissance à établir leur leadership et à générer de la demande dans les domaines de cybersécurité, des services sans fil et des ordinateurs mobiles. Toujours en sécurité informatique, Dan a été chef du marketing chez Digital Shadows et Invicea (entreprise acquise par Sophos), ainsi que vice-président, Marketing, chez vArmour. Dans d’autres secteurs, il a aussi été vice-président, Marketing, chez Digby (acquise par Phunware), vice-président, Marketing et développement des affaires, chez Wayport (acquise par AT&T) et a dirigé des équipes marketing chez IBM ThinkPad, NEC Technologies et Sharp Electronics. Dans détient un MBA en commerce international de la Rutgers Graduate School of Management et un baccalauréat en science de la Rider University.