Ce que les annonceurs doivent savoir des assistants vocaux

29 mai 2018 | Équipe de l'ACA, Association canadienne des annonceurs

Voilà qui pourrait bien être une occasion à saisir pour les annonceurs canadiens.

Les assistants vocaux sont en train de changer le comportement du consommateur et de créer de nouvelles habitudes. Si ces produits sont encore relativement rares au Canada, si on se fie à la tendance aux États-Unis, on pourrait bien assister à une vague d’achats d’ici peu, selon Tom Webster, vice-président principal chez Edison Research.

Lors de son allocution prononcée plus tôt cette année à l’occasion de la AdTech Canada Conference organisée par le magazine Strategy, il a présenté les conclusions du sondage téléphonique intitulé The Smart Audio Report, que la firme Edison a effectué en partenariat avec NPR auprès de 1010 Américains de 18 ans et plus.

En voici les faits saillants, pour les annonceurs qui envisagent « de ruiner les assistants vocaux avec des annonces » a-t-il blagué :

  • La pénétration de ce type d’appareil atteint environ 8 % au Canada. Ceci est comparable aux données enregistrées aux États-Unis l’an dernier (7 %). La pénétration y est aujourd’hui de 18 %.
  • Les assistants vocaux s’incrustent dans le quotidien des utilisateurs. À l’extrême, M. Webster a montré une vidéo d’une femme dont les enfants avaient quitté le nid et qui considérait son Amazon Echo comme un compagnon. En fait, le sondage montre que les consommateurs utilisent leur appareil pour 8 tâches différentes en moyenne (par exemple, consulter la météo, écouter de la musique, contrôler d’autres appareils connectés, etc.) et de façon presque quotidienne.
  • 39 % des répondants disent moins utiliser la radio, 34 % affirment consacrer moins de temps à leur téléphone intelligent et 30 % indiquent qu’ils regardent moins la télé.
  • 51 % des répondants utilisent leur appareil plus qu’au moment de leur achat, alors que 33 % affirment l’utiliser à peu près autant.

« Ces appareils sont maintenant intégrés au quotidien de plusieurs petites façons qui les rendent vraiment importants, a expliqué M. Webster. C’est ainsi qu’ils créent de nouveaux comportements et de nouvelles habitudes. »

L’OCCASION POUR LES MARQUES

  • 31 % des participants utilisent leur assistant vocal pour ajouter un article à leur panier pour consultation avant achat.
  • 29 % l’ont utilisé pour effectuer une recherche à propos d’un article qu’ils pourraient vouloir se procurer.
  • 22 % l’ont utilisé pour renouveler une commande qu’ils avaient déjà passée.
  • 22 % l’ont utilisé pour acheter un nouvel article.
  • 43 % des répondants ont affirmé qu’ils aimeraient interagir avec les marques et entreprises qu’ils suivent déjà dans les réseaux sociaux.